Les problèmes bucco-dentaires chez le chien

Estelle Evieux 21 août, 2018 Problèmes de santé 0 Frapper: 567

Tout le monde à déjà subi un relent d’odeur lorsque, gentiment votre animal se lance dans un bâillement, qui parait alors interminable...

En plein été, lorsque la chaleur est importante vous vous sentez obligés de garder un périmètre de sécurité avec votre chien qui halète. Ceci est souvent dû aux problèmes bucco-dentaires et si ce n’est pas agréable pour notre nez, ça ne l’est pas non plus pour nos compagnons...
Aujourd’hui la mauvaise haleine d’un animal est considérée comme normal et habituelle. Or cela ne l’est pas ! Car la mauvaise haleine est souvent le signe de maladie parodontale. Loin d’être anodine, elle peut être le départ de nombreux problèmes de santé. On considère qu’environ “80% des chiens de plus de 3 ans ont un niveau de maladie parodontale nécessitant des soins” - Manuel pratique de l’alimentation crue - Dr Lonsdale. Le Dr Vétérinaire Alessandro De Simoi reconnait lui aussi : “la maladie parodontal est la maladie infectieuse la plus répandue chez les animaux de compagnie” Mais alors, qu’est-ce que vraiment que la maladie parodontale ?
Elle est provoquée par de la plaque dentaire et se divise en 2 catégories : la gingivite et la parodontite.
  • La gingivite correspond à une inflammation des gencives. Elle disparaît une fois la cause traitée, c’est-à-dire lorsque la plaque dentaire est enlevée.
  • La parodontite, elle, est irréversible. Elle ne s’attaque pas aux gencives mais aux autres tissus plus internes (os, ligaments, etc.). On peut évaluer sont avancement en mesurant le déchaussement des dents (perte d’attachement parodontal). Elle peut conduire à la perte des dents.
L’évolution de la gingivite à la parodontite se fait en cas de déséquilibre entre le nombre de bactéries à l’origine de la gingivite et le système immunitaire de l’hôte. Le plus inquiétant lorsque la parodontite est en place, c’est que les bactéries peuvent alors atteindre la circulation sanguine et ainsi avoir des répercutions, à plus ou moins long terme, sur la santé générale de l’animal. On relève d’ailleurs une corrélation entre la maladie parodontale et d’autres maladies telles que les maladies cardio-vasculaires, hépatiques (maladies du foie), les troubles de la reproduction mais aussi l’augmentation du risque de diabète. Coïncidence ?
On sait qu’aujourd’hui nos compagnons à 4 pattes sont de plus en plus victimes de maladies chroniques telle que le diabète. Assaillis par la malbouffe, on les gave non seulement de glucides, mais en plus, on ne leur permet plus de mâcher, déchiqueter ou croquer de bons os charnus. Et pourtant, comme dans la nature, ce sont les os charnus qui sont le plus efficaces pour lutter contre la plaque dentaire.

Selon une étude publiée dans l’Australian veterinary journal - “Raw beef bones as chewing items to reduce dental calculus in Beagle dogs” ; le fait de donner des os charnus à son chien (en l’occurence ici des os de boeuf) diminuerait de 70,6 % la plaque dentaire et ce en seulement 12 jours. Cela permettrait donc de diminuer le risque de maladie parodontale.

Pour vous convaincre de l’efficacité des os charnus sur le tartre, voici une photo de Lee-Lou whippet de 7 ans. La première photo date d’il y a 2 ans, avant le passage au BARF et la suivant de cette année. Alors ?
Lee-Lou whippet à 5 ans, nourrie aux croquettes
Lee-Lou whippet à 7 ans, nourrie au BARF (viande crue et os charnus non broyés)
En l’espace de 1 mois de BARF, Lee-Lou est passée de dents entartrées (au point de devoir parfois la mettre sous anti-inflammatoires pour gingivites à répétition) à plus de tartre du tout et une haleine tout à fait convenable
Alors oui, donner des os à son animal peut paraître effrayant mais une fois que vous aurez essayé, vous ne le regretterez pas ! Espérons juste que ce ne sera pas votre loulou à l’haleine fraîche qui vous évitera lorsque vous bayerez

Commentaires

Laissez votre commentaire